ADSL : Performance et réglage MTU sur votre routeur ou PC

Si les performances de votre connexion Internet sont variables, si vous avez de temps en temps des pertes de connexion, verifier le paramétrage MTU de votre routeur.

Le MTU c’est quoi ?

 

MTU est la plus grande quantité de données pouvant être transférée dans un paquet sur le réseau. Si le réglage de la taille des paquets MTU est plus petit que le paquet envoyé, il y aura fragmentation de ce dernier. Pour leprotocole TCP (Transmission Control Protocol) le MTU admet des valeurs allant de 68 à 1500 octets.

 

Source : http://www.onversity.net/cgi-bin/progarti/art_aff.cgi?Eudo=bgteob&P=a0407

 

Calcul du MTU, source : http://www.forum-orange.com/forums/viewtopic.php?id=19697

 

Contexte:

J’ai créé une connexion PPPoE que j’ai dénommée “Connexion à Internet”; la MTU de cette connexion a été paramétrée d’office (par Vista) avec une valeur de 1480.
Problème:
Les tentatives d’accès à un grand nombre de sites connus n’aboutissaient jamais.

Solution:
L’abaissement de la MTU de 1480 à 1472 a règlé le problème (problème de fragmentation de paquets IP).
Recherche de la valeur optimale de la MTU :
Exécuter, dans l’invite de commandes, : ping -f -l nnnn www.google.com (avec nnnn < 1473)
nnnn=1452 est la taille de données transmises la plus haute, qui ne nécessite pas que ces données soient fragmentées sur plusieurs paquets (cette taille est trouvée par ping successifs en modifiant la variable nnnn).

 

Calcul de la MTU :
MTU = 1452 + 28 – 8 =1472 (le “-8” est spécifique à une connexion PPPoE).
Modification de la MTU :
-Exécuter l’invite de commandes, en tant qu’administrateur,
-Exécuter la commande: netsh interface ipv4 set subinterface “Connexion à Internet” mtu=1472 store=persistent
-Vérifier la prise en compte, par la commande: netsh interface ipv4 show subinterfaces
Prise en compte de la modification de la MTU :
La modification de la MTU est instantanément opérationnelle, sans nécessiter de reboot.

20935_MTU-PPPoE.JPG

 

Autres source : http://www.onversity.net/cgi-bin/progarti/art_aff.cgi?Eudo=bgteob&P=a0407#070

 

L’idée est d’envoyer à un site internet des paquets d’informations et de voir s’ils sont fragmentés ou pas. On diminue la taille des paquets d’informations jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de fragmentation. Pour ce faire on utilise la commande Ping. Pour l’utiliser il faut asser par le mode console.

Pour activer le mode console :

– Aller dans démarrer puis exécuter
– Saisir la commande cmd et valider
La commande Ping se décompose en différents paramètres :
– la commande ‘-f’ demande la non fragmentation du paquet
– la commande ‘-l n’ indique qu’on donne la taille du paquet manuellement où n est la taille en octet du paquet.
– l’adresse du site où on envoie les paquets
En pratique cela donne par exemple

Ping -f -l 1472 onversity.net
On ne démarre pas à 1500 car il faut compter 28 octets correspondant aux entêtes de protocole IP/ICMP. Réduisez la taille du paquet jusqu’à ce que les informations que vous retourne la commande Ping ne vous indique plus de fragmentation.

Une fois cette valeur obtenue, vous devez lui ajouter 20 octets si vous êtes en mode PPPOE sinon 28, avec un maximum de 1492 pour le PPPOE et 1500 pour le PPPOA.

 

Toutes les infos içi proviennent de sources externes et non de moi même, je remercie les divers sites ou forums ou j’ai récupéré ces infos, je les recopies en grande partie car je suis sûr que sur mon site ces infos seront toujours disponibles pour moi même et les visiteurs et ne dipraraitrons pas dans le deep web ou effacés des forums, cela à aussi l’avantage d’avoir été par mes soins et validés.